La dermopigmentation, une alternative pour masquer les cicatrices

vergeture-peau

Si vous avez une cicatrice qui vous gêne sur votre peau, ne désespérez pas ! Il est vrai qu’une gomme  cicatrice n’existe pas mais une technique de pigmentation peut apporter une correction à celle-ci. Elle est efficace pour rendre l’imperfection moins visible. La dermopigmentation correctrice ou réparatrice est la technique qui vise à camoufler les cicatrices du visage ou du corps due à des sequelles post-opératoires ou une maladie dermatologique.

Cette pratique est un dérivé du maquillage permanent et consiste à rendre à l’épiderme sa couleur d’origine. Pour ce faire, le professionnel utilise des pigments colorés et stériles qui sont injectés dans la partie superficielle de la peau. Cette technique peut aussi être complémentaire à une intervention esthétique et chirurgicale. Elle s’adresse à toute personne qui éprouve le besoin de pigmenter des cicatrices dûes à une chirurgie, une greffe de peau, une brûlure, un traumatisme au niveau du corps ou du visage et un vitiligo non évolutif.

Camoufler les cicatrices grâce  la dermopigmentation

Seules les cicatrices achromiques définitives doivent être réparées. Une cicatrice rouge ou qui évolue encore ne doit pas être corrigée, sauf pour les cicatrices des aréoles mammaires. Pour pratiquer une dermopigmentation réparatrice, il faut considérer certaines zones qui acceptent le maquillage : la peau et la muqueuse.  Ces zones jonctionnelles sont différentes en termes de couleur et de texture. La couleur des lèvres par exemple est différente de celle des aréoles mammaires. Les zones pileuses comme les cheveux, la barbe, la moustache et les sourcils sont aussi des zones qui peuvent être facilement corrigées. Toutes ces zones sont faciles à pigmenter car il suffit de remplir entièrement une lèvre ou une aréole pour avoir un résultat parfait même si la couleur est légèrement différente de le couleur initiale.

Les zones non jonctionnelles ou pleine peau quant à elles, présentent une nuance de couleur délicate et la correction est alors plus difficile. Il est alors conseillé de suivre une formation spécifique pour assurer une reconstruction ou un camouflage cicatrice parfait.

La technique de camouflage cicatrice

La dermopigmentation correctrice qui sert à cacher une cicatrice est-elle douloureuse ? La réponse est non, elle n’est pas vraiment douloureuse. Certains inconforts peuvent être ressentis lors de l’opération. Mais pour soulager cette gêne, des calmants ou des crèmes antidouleur sont appliqués. L’intervention se déroule par session dans chacune dure 45 minutes environ.  Suite au traitement, la cicatrice devient boursouflée et rouge durant 3 jours. Ce n’est qu’après ce délai que la peau commence à être rétablie et vous constaterez le résultat.

Chaque cas est différent et connaitre le nombre de séances suffisantes pour camoufler une cicatrice est alors difficile. Pour certains cas, une seule intervention suffit et pour d’autres, plus de trois séances peuvent être nécessaires. Les pigments utilisés doivent avoir une qualité ultime et répondent aux nouvelles normes européennes. Cependant, il faut toujours considérer les risques d’allergies. Il existe des personnes qui peuvent très bien supporter un produit durant de longues années et développent une allergie finalement. Une cicatrice peut être pigmentée après les 12 à 18 mois qui suivent l’intervention.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *