Mauvais payeur : un mal qui prend de l’ampleur

Actuellement, la faillite de certaines entreprises est en grande partie causée par des clients mauvais payeurs. D’autant plus que ces derniers ne cessent d’augmenter, bien que la loi les oblige déjà à payer leurs factures sous un délai de 60 jours. C’est pourquoi il est toujours mieux de prendre des mesures de précautions efficaces, afin de vous prémunir contre ce genre de problème. Ce qui évitera aussi à votre trésorerie d’en pâtir. Voici donc, quelques conseils pratiques.

Les mesures de précaution à prendre

Les mauvais payeurs  peuvent être identifiés lorsque vous leur demandez un acompte et qu’ils le refusent. En effet, avant de débuter tout contrat, il est mieux que le client verse une avance, afin de vous témoigner de sa fiabilité. Cependant, s’il ne veut pas vous payer l’acompte en question, il pourrait notamment s’agir d’une personne de mauvaise foi. Arrêtez aussitôt le contrat, afin d’éviter les mauvaises surprises. C’est pourquoi il est d’ailleurs primordial de toujours prendre des mesures de précautions avant de vous engager dans une quelconque mission.

D’autre part, prenez également la peine de vous renseigner sur le prospect. Pour ce faire, vérifiez par exemple s’il dispose d’une entreprise et d’une bonne santé financière. Certains sites spécialisés peuvent même vous donner, en toute discrétion, des informations sur les clients mauvais payeurs. N’hésitez donc pas à effectuer des recherches concernant le sujet. Il s’agit en fait d’une précaution à prendre avant de conclure un contrat. Toutefois, si vous faites face à un réel cas d’impayé, vous devez prendre des mesures plus sérieuses.

Recourir aux services d’une entreprise de recouvrement

Une agence de recouvrement joue notamment le rôle d’intermédiaire entre vous et votre client débiteur. Elle vous aidera à recouvrer efficacement vos créances auprès du mauvais payeur, en échange d’une commission. Certes, cette démarche peut être coûteuse, mais elle vous offre de nombreux avantages.

En effet, son intervention vous permet de gagner un temps considérable. Ainsi, vous pourrez mieux vous concentrer sur le développement de votre activité, car le spécialiste se chargera de réclamer votre créance. Ce genre de prestation revêt également une dimension plus solennelle, car Les mauvais payeursfont généralement tout leur possible, face à une telle action.

Par ailleurs, vous connaîtrez aussi toutes les procédures que vous devez suivre pour le recouvrement de votre dû. Vous serez ainsi en mesure de choisir les démarches adéquates, en fonction du profil de votre client récalcitrant. Pour réclamer votre somme, vous disposerez des moyens comme les relances téléphoniques, par email, par courrier, etc.

Ester en justice

Les mauvais payeursainsi que leur retard de paiement sont généralement à l’origine du problème au niveau de la trésorerie des entreprises. C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à employer des moyens drastiques face à de tels clients. Évidemment, intenter une action en justice n’est recommandé qu’en dernier recours. En effet, vous devez d’abord essayer des méthodes plus douces comme les accords à l’amiable, avant de choisir cette option. Mais si le client fait réellement preuve de mauvaise foi, après toutes vos relances, vous aurez parfaitement raison de porter l’affaire devant la justice.

Par ailleurs, un recouvrement judiciaire peut aboutir à des sanctions très rigoureuses. Cette procédure peut même souvent conduire à la saisie d’une partie des biens de votre débiteur. La sanction prendra notamment effet lorsque ce dernier ne réagit toujours pas à vos avertissements, dans les 6 mois qui suivent l’injonction. À noter que celle-ci peut être contestée par le client mauvais payeur et qu’il dispose d’un délai d’un mois pour le faire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *