Tout savoir sur les livrets d’épargne des néobanques

néobanque-livrets

Le domaine bancaire bénéficie également des progrès incessants de la technologie et du numérique. Ainsi, les banques en ligne deviennent de plus en plus nombreuses. Ces dernières fonctionnent un peu comme les banques physiques et proposent différentes formules de livrets d’épargne. Vous désirez en savoir davantage sur les livrets d’épargne des banques en ligne ? Cet article vous fournit plus de détails sur ces produits bancaires.

Le livret d’épargne : qu’est-ce que c’est ?

Le livret d’épargne encore appelé « livret bancaire » représente un compte ouvert au sein d’une structure bancaire à l’instar d’une néobanque. Le détenteur de ce type de compte peut effectuer des opérations de retraits et de dépôts à volonté, et tous ses placements génèrent des rémunérations fixées. Le livret bancaire est spécifié par un solde minimum disponible sur le compte, un plafond ou extremum et un taux d’intérêt. Au bout de chaque année, il y a des rajouts des intérêts du livret d’épargne au capital du compte rattaché. Notez surtout que ce livret jouit d’une sécurité absolue : les montants versés et les intérêts générés sont entièrement assurés.

Quelles sont les offres bancaires ?

Une néobanque propose également une gamme variée de produits d’épargne. Parmi les différentes offres, vous pouvez retenir les livrets réglementés et ceux non fiscalisés.

Le livret A

Ce type de livret fait partie des plus utilisés en France. Il vise à financer le développement du logement social et est alloué par toutes les structures bancaires depuis 2019. Il est défini par un plafond de 22 950 euros. Il est ouvrable une seule et unique fois. Son taux d’intérêt est défini par l’État et sa rémunération est nette d’impôts. Quelques euros suffisent pour l’ouvrir.

Le livret jeune

Réservé aux jeunes ayant douze et vingt-cinq ans, le livret jeune est exempt de cotisations sociales et d’impôts. Plafonné à 1 600 euros, vous pouvez l’ouvrir à partir de quinze euros (si vous remplissez les conditions bien entendu). Le but de ce type de livret est de faire connaître le monde bancaire aux jeunes gens. Ses intérêts sont cumulés et définis par quinzaine. L’ouverture de ce livret ainsi que sa gestion et sa clôture ne sont soumises à aucun prélèvement de la banque.

Le livret de développement durable et solidaire

Le livret de développement durable est spécifié par une disponibilité indéfrisable de fonds. Ce genre de livret bancaire donne droit à une carte de retrait utilisable sur le réseau de la banque. Son ouverture est sujette à un versement minimal de quinze euros pour un plafond de 12 000 euros.

Le livret d’épargne populaire

Les propriétaires de ce type de livret bancaire bénéficient d’un revenu ponctuel dès l’âge de retraite. Il peut également servir au financement de l’achat d’un bien immobilier. Ce livret n’est soumis à aucune condition et offre une liberté de versement aux bénéficiaires.

Le plan épargne logement (PEL)

Le PEL permet d’effectuer des placements dans le but d’acquérir un bien immobilier. Ils ne sont pas soumis au droit français et ce sont les banques qui définissent leur rémunération ainsi que le plafond. Ces épargnes sont plus intéressantes, car elles offrent plus de rémunérations que les livrets certifiés. Cependant, elles sont soumises à des prélèvements sociaux de 15,5 %.

Qu’en est-il de la gestion des livrets d’épargne en ligne ?

Vous avez la possibilité d’effectuer toutes sortes d’opérations via Internet depuis votre espace personnel. Cette gestion en ligne vous permet d’effectuer des retraits et versements sur votre livret et d’ouvrir un nouveau livret. Elle vous permet également de connaître la rémunération et les frais liés à chaque placement. Pour accéder à votre espace personnel, il suffit de demander vos identifiants à votre banque. Grâce aux applications mobiles, vous pourrez accéder en permanence à vos livrets d’épargne et comptes.

Quelles sont les conditions pour ouvrir un livret d’épargne ?

Les conditions d’ouverture d’un livret d’épargne sont les suivantes :

  • Avoir un domicile fiscal français
  • Faire un dépôt minimum de départ
  • N’avoir aucun autre livret similaire
  • Être majeur (avoir plus de 18 ans).

Pour l’ouverture d’un livret jeune, il faudra l’autorisation d’un représentant légal si l’intéressé a moins de 18 ans.

Comment trouver le bon placement ?

Vu la multiplicité des établissements bancaires, trouver le placement idéal pour vous pourrait vous sembler difficile. Pour vous alléger la tâche, faites usage d’un comparateur en ligne à l’instar de Kiwi Banque. Cet outil pourra vous aider à faire le meilleur choix de placements.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *